ROBERTO VERINO

07 / 10 / 2015

Le lendemain

 Roberto Verino - Le lendemain

C’était le lendemain d’un dîner aux chandelles, dans ce petit restaurant qui fait l’angle. Il l'attendait. Alors, elle apparait. Resplendissante. Tout simplement parfaite. Une jupe longue, jusqu'au sol, dans les tons rouges avec des petits détails blancs et des noirs. Un chemisier blanc, les cheveux au vent, sur les épaules..

Gabardine noire à jabot - Roberto Verino

Chemise blanche en coton - Roberto Verino

Sans un mot, il lui dépose un baiser sur la joue et lève son verre: « Au hasard qui a permis cette rencontre ».

Jupe longue à jacquard carreaux rouge - Roberto Verino

Aux regards et autres gestes de tendresse se mêlent les envies de bisous. Des envies partagées, forcément. Mais, les courtes distances nous font peur. Les doutes et la confusion nous habitent alors. Les sens se bloquent et nous empêchent de voir les signaux que l’on nous envoie. Tout s'est résolu de la manière la plus simple du monde, celle qu’il est convenu d’appeler l'amour. Elle l’a regardé droit dans les yeux, et lui a avoué "j'ai envie de t’embrasser". Il n'a rien fallu de plus. A ce moment précis, la distance que marquait la table a disparu et le temps s’est arrêté. Ils étaient entrés à deux.

Ils n’étaient plus qu’un à la sortie.